OsmoZ Mon Profil - Réalisez votre auto-diagnostic simplifié de votre politique d’amélioration de la qualité de vos environnements de travail

 

Gérer les bâtiments comme des centres de profit

 

Google+ LinkedIn Email
Quels sont les enjeux du bâtiment 2.0 dans le monde de l’immobilier d’entreprise ? Selon Fabrice Bonnifet, directeur développement durable du groupe Bouygues, les bâtiments doivent désormais être pensés pour une multitude d’usages et d’utilisateurs. Entretien.

Quels sont, pour vous, les enjeux du bâtiment 2.0 ?

Les enjeux du bâtiment 2.0 ou x.0 pour les générations à venir, sont de rendre les bâtiments auto-producteur d’un maximum de ressources pour leurs utilisateurs : eau, chaleur et bien entendu électricité. Mais au-delà de la capacité à produire pour sa propre consommation, l’objectif est aussi de pouvoir interagir avec les autres infrastructures de la ville, car toutes n’ont pas les mêmes courbes de charge et donc elles peuvent s’échanger des flux physiques sur la base de leurs données de consommation et de production. Cette approche représente l’une des briques des smart grids. »

Le second enjeu concerne les matériaux. Le « zéro déchet » dans le BTP est possible à condition de concevoir les bâtiments comme des banques de matériaux réutilisables. La maquette numérique ou BIM facilite cette révolution. Grâce à cette technologie, nous pouvons aujourd’hui plus facilement construire virtuellement avant de construire véritablement. Dès lors, nous pourrons donc également plus aisément déconstruire pour mieux réemployer, au lieu de démolir.

Le troisième enjeu s’applique à la mobilité douce intégrée au bâti. Chaque bâtiment va progressivement prendre mieux en compte des plateformes permettant l’accès à des véhicules partagés (voiture électrique, vélo, scooter, etc.), afin de réduire le coût et l’empreinte environnementale liés au transport qui représentent l’essentiel des émissions de CO2 d’un ouvrage.

Le quatrième enjeu c’est la révolution de l’optimisation des usages à l’attention de différentes catégories d’utilisateurs que le numérique va faciliter. À l’heure actuelle, tous les bâtiments sont chroniquement sous-utilisés parce qu’ils n’ont pas été conçus pour « partager » tout ou partie de leurs espaces fonctionnels.

Comment concevoir de tels bâtiments ?

La chronotopie des bâtiments dans les villes montre que chaque espace fonctionnel d’un ouvrage n’est pas – loin s’en faut – utilisée en permanence. Désormais, les bâtiments doivent être gérés comme une flotte d’avions, c’est-à-dire en étant conçus pour être potentiellement utilisés un maximum de temps (d’usage) par différentes catégories d’utilisateurs, en fonction des heures de la journée et des jours de l’année.

Pour cela, une conception adaptée à la réversibilité des usages (en sécurité) et une analyse fine de acteurs riverains du bâtiment doivent être effectuées pour que chaque bâtiment réponde à la fois à sa raison d’être principale et à des usages secondaires.
Pour le reste le coût carbone complet doit être la première métrique de l’efficience environnementale sur le cycle de vie d’un bâtiment, il n’y a plus de débat à avoir sur ce sujet.

Avez-vous des retours d’expérience sur des premiers projets ?

Bouygues a inventé les bâtiments à énergie positive il y a près de dix ans. Nous travaillons désormais avec nos clients sur le concept de bâtiments hybrides à économie positive. Ces bâtiments vont véritablement « ré-enchanter » le secteur. En effet, nous allons passer d’une logique, où les bâtiments étaient des centres de coûts, à une nouvelle ère dans laquelle ils deviendront des centres de profits !

Découvrir également

Quelles actions les entreprises ont-elles engagé pour améliorer leurs cadres de travail ?

L’analyse annuelle des réponses données dans l’outil d’évaluation OsmoZ Mon profil permet de donner des premiers éléments de réponses…

COVID-19 : Comment mieux se préparer et se réorganiser pour être moins vulnérable à l’avenir ? OsmoZ, un cadre d’actions pour la reprise

Cette crise nous rappelle notamment la fonction primaire de refuge que représente un bâti, dont on attend qu’il soit accueillant et protecteur. …

Rester sain de corps et d’esprit en télétravail : le point de vue d’Anne-Charlotte Vuccino

Covid, confinement et télétravail obligent, nous passons notre journée assis – et mal assis ! devant un écran ?! Notre seul bouclier, bouger ! …
load

Quelles actions les entreprises ont-elles engagé pour améliorer leurs cadres de travail ?

Qualité de Vie au Travail : éclairage, qualité de l’air intérieur, télétravail, flexibilité des espaces, sécurité, implication des collaborateurs…

L’analyse annuelle des réponses données dans l’outil d’évaluation OsmoZ Mon profil permet de donner des premiers éléments de réponses.
Mais avec la crise COVID-19, ces tendances vont sûrement changer. Rendez-vous dans un an pour analyser ces évolutions.

En savoir plus
Quelles actions les entreprises ont-elles engagé pour améliorer leurs cadres de travail ?
En savoir plus