Avec la crise sanitaire, de nouvelles réflexions s’ouvrent au sein des entreprises

Google+ LinkedIn Email

Hervé Duret, Responsable Domaine Qualité des cadres de vie – Direction Technique & Innovation chez Certivéa

 

La pandémie exceptionnelle de COVID-19 nous conduit à requestionner en profondeur nos environnements et nos modes d’organisation du travail. Avec un impact indéniable sur notre santé, notre équilibre de vie, notre efficacité et plus globalement notre qualité de vie au travail (QVT), cette crise sanitaire génère de nouveaux défis pour les entreprises. On évoque déjà une nouvelle fracture sociale entre ceux dont les activités peuvent être réalisées en télétravail et les autres (l’INSEE relève que 58% des cadres et professions intermédiaires, contre 20% des employés et 2% des ouvriers, ont pu télétravailler lors du premier confinement au printemps 2020). Et parmi ceux qui ont pu travailler à domicile, des effets tant positifs que négatifs ont pu être identifiés selon le type d’activité, la nature des tâches, etc. Pour certains, l’égalité de traitement entre hommes et femmes pourrait même se voir menacée, les femmes étant plus traditionnellement mobilisées sur les tâches éducatives et ménagères.

 

A ce jour, avec la fin programmée des mesures exceptionnelles liées à la crise sanitaire, plusieurs questions très concrètes se posent aux dirigeants et aux collaborateurs. Même si des accords collectifs nationaux pourront fixer un cadre général pour les entreprises, notamment autour du télétravail, les réponses seront bien souvent contextualisées en fonction du domaine d’activité et du contexte socio-professionnel. Ainsi, toutes ces interrogations sont autant d’opportunités sur lesquelles s’appuyer pour créer ou inventer des modes de travail plus proches des aspirations des collaborateurs, mais aussi des attentes des entreprises. Ainsi, si cette crise a perturbé nos modes de fonctionnement habituels, elle a aussi généré de nouvelles synergies et potentialités et nous engage à nous emparer des possibles et les concrétiser.

 

  • Quelques enjeux majeurs

Le label OsmoZ, une méthodologie structurante assortie d’une démarche collaborative, contextualisable et adaptable aux nouveaux enjeux de la QVT

Le label OsmoZ a la capacité d’accompagner les acteurs dans cette période, grâce à une méthodologie très structurante, tout en étant flexible et adaptable selon les ambitions et la culture de l’organisation qui s’y engage. Agissant sur trois leviers au choix, le bâti, l’aménagement des bureaux et l’animation RH, et s’articulant autour de six enjeux clés de la QVT (santé environnementale, équilibre vie privée/vie professionnelle, fonctionnalités des espaces de travail, hygiène de vie, communication et lien social, démarche collaborative), OsmoZ permet de s’engager dans un projet collectif et adapté à chacun. Il favorise non seulement le développement de cadres et de modes de travail bienveillants pour tous, mais permet également de renforcer l’adhésion, la confiance et le respect des règles établies collectivement. Ce label contribue ainsi à l’amélioration de la productivité et à l’innovation dans l’entreprise. Il incite notamment à :
– protéger la santé des collaborateurs par une attention à la qualité sanitaire des bâtiments et des différents espaces intérieurs (qualité de l’air, confort acoustique et visuel), installer des mobiliers adaptés à leurs besoins et contrôler les ambiances intérieures, et développer le rapport aux éléments naturels ;
– structurer son espace en fonction de ses besoins ou de son mode de travail afin de favoriser la communication et le lien social et adopter une meilleure hygiène de vie. Des configurations multiples seront proposées selon que l’on travaille en groupe, en mode projet, seul, dans le cadre de réunions formelles ou informelles, et permettront de bénéficier de lieux conviviaux d’échanges spontanés, d’espaces de repos, de restauration, de détente, etc.) ;
– équiper les collaborateurs de matériels numériques de qualité pour rendre possible l’alternance entre travail au bureau et travail à domicile ou dans des tiers-lieux et favoriser ainsi l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée ;
– recueillir régulièrement les attentes et les ressentis des collaborateurs, afin de mettre en place un plan d’actions concret sur la qualité de vie au travail selon une démarche collaborative et contextualisée d’amélioration continue et de responsabilisation.

 

OsmoZ est, tout à la fois, un label et un engagement, c’est-à-dire qu’il reconnait l’excellence du cadre de vie créé et embarque toutes les énergies dans une même direction, vers un même objectif. OsmoZ contribue à la mise en œuvre d’un environnement dynamique de travail, basé sur des outils collaboratifs appropriés, au bénéfice des collaborateurs et de l’organisation engagée, vers davantage de transversalité et un management de confiance.

Découvrir également

Face à des défis inédits en matière de Qualité de vie au travail, OsmoZ propose une feuille de route innovante

Avec l’essor du télétravail occasionné par la crise liée au Covid 19, chaque entreprise questionne sa propre organisation…

Quelles actions les entreprises ont-elles engagé pour améliorer leurs cadres de travail ?

L’analyse annuelle des réponses données dans l’outil d’évaluation OsmoZ Mon profil permet de donner des premiers éléments de réponses…

COVID-19 : Comment mieux se préparer et se réorganiser pour être moins vulnérable à l’avenir ? OsmoZ, un cadre d’actions pour la reprise

Cette crise nous rappelle notamment la fonction primaire de refuge que représente un bâti, dont on attend qu’il soit accueillant et protecteur. …
load